Se connecter
Rappels sur les règles de sécurité

Rappels sur les règles de sécurité


Toute l'association

Le plaisir de rouler en toute sécurité repose sur trois piliers fondamentaux :

* Le respect du code de la route. Le respect mutuel de chaque usager.

* La connaissance de ses spécificités et de ses besoins.

* Sur la route, si nous avons des droits, nous avons aussi des devoirs.

Notre action auprès des automobilistes ne doit pas nous faire oublier que nous ne sommes pas toujours irréprochables et que nous devons, nous aussi, modifier nos comportements et mieux appréhender le partage de la route.

Un cycliste commettant une infraction au code de la route sur la voie publique est considéré comme un contrevenant à part entière et, à ce titre, encourt du sanctions prévues au code de la route.

A titre d'exemple, voici la liste des infractions pouvant sanctionner les cyclistes des fautes commises, par des amendes (contravention forfaitaire normale) :

- Défaut d’éclairage (Art R 313.4): 11 Euros,

- Circulation à plus de deux de front (Art R 431.7), non emprunt de piste obligatoire (Art 431.9), circulation sur trottoir (Art R 412.7): 35 Euros,

- Circulation en sens interdit (Art 412.28), non respect d’un stop, d’un feu rouge ou clignotant (Art R 412.30), non respect d’un “Cédez le passage” (Art R 415.7): 135 Euros. En revanche, il ne peut pas se voir retirer de points de son permis de conduire. En effet, seules les infractions commises par un véhicule pour la conduite duquel un permis est exigé, peuvent entraîner un retrait de points.

 

Rappels de sécurité en groupes

1) Les sorties club : Il est rappelé qu’il est autorisé aux groupes de cyclistes à l’entraînement (plus de 10 coureurs), pour leur sécurité, de se faire accompagner (à l’avant comme à l’arrière) de véhicules équipés de gyrophares, de couleur orange (arrêté du 21 Août 2000 modifiant l’arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente, J.O. du 29.09.2000) tout en considérant qu’il ne s’agit pas de compétition, et que ces véhicules n’ont aucune priorité.

2) Port du casque : Encore trop de cyclistes roulent sans casque lorsqu’ils s’entraînent seuls !

Le port du casque réduit de 80 % la gravité des traumatismes crâniens. En cas d’accident dans les sorties en groupes, le club est considéré comme responsable, si le cycliste chute sans le casque.

Tout casque qui subit un choc doit être remplacé.

3) L’éclairage : En période d’obscurité, il est recommandé aux usagers cyclistes de prévoir une signalisation lumineuse suffisante , de façon à être visible , à l’avant comme à l’arrière par les véhicules, surtout quand ils sont en feux de croisement.

 

En cas d’accident, soyons en règle, vis à vis des assurances, déposons la demande de licence de l’année nouvelle dans les délais, pensons aux accidents corporels si le cas se produit pour les cyclistes.

 

Sécurité

Cyclistes, lors des sorties d’entraînements... Méfiance ; précautions à prendre :

4) La Signalisation : En agglomération ou en rase campagne, nous devons respecter les feux et stops, si nous voulons que les automobilistes nous apprécient. Le tarit peut être lourd, si nous rencontrons des services de Police.

5) Déplacement sur la voie publique : Les cyclistes sont autorisés à rouler à deux de front (Art R 431.7 du code de la route). Soyons disciplinés, à plus de deux de front, le dépassement des véhicules est difficile, il y a risque d’énervements des conducteurs, n’oublions pas que nous sommes en infraction.

- Favorisons le passage des usagers (d’un geste simple si la voie est libre)

- Avertissons par la voix lorsque nous sommes en groupe important (la présence d’obstacles, les nids de poule) cela peut éviter des crevaisons voire des chutes.

- Évitons la dispersion du groupe, si le cas se produit, le responsable de la sortie aura la précaution de donner un plan de la sortie à chaque cycliste.

6) Portière : Roulons assez loin des véhicules pour ne pas toucher une portière brusquement ouverte.

- Ne frôlons pas les véhicules

. Pensons qu’un obstacle peut surgir.

- Soyons conscients des dangers que représente une portière. Utilisons la méthode qui semble la mieux adaptée en tenant compte des lieux, de notre vitesse, et de nos capacités.

Article R.39 : “il est interdit à tout occupant d’un véhicule de descendre, ou d’ouvrir une portière sans s’être assuré au préalable, qu’il peut le faire sans danger. Rien devant, rien derrière, rien à droite, rien à gauche ? Alors, je sors...”

7) Les arrêts : Les cyclistes mettent pied à terre sur incident mécanique, pour se reposer, attendre un groupe de retardataires, satisfaire un besoin pressant, chute, etc.

Pour s’arrêter sans risque :

- Plaçons nous hors de la chaussée, évitons les endroits dangereux (passage rétrécis, intersections, hauts de côte, virages ...).

- Ne masquons pas la signalisation.

- Regardons d’où vient le danger (ne tournons pas le dos à la circulation).

- Pensons à être vu, en groupe restons tous du même côté, ne gênons pas les autres usagers.

8) Gel : En période de gel, prudence, mieux vaut partir plus tard ou carrément supprimer la sortie, plutôt que de perdre sa saison par une mauvaise chute.

9) Soyons ponctuels : Au point de rendez-vous, avant le départ, le responsable de la sortie, fait un commentaire au groupe présent, afin de sensibiliser chaque cycliste sur le code de la route, des dangers à éviter en fonction des circuits à emprunter en prenant conscience des risques.

 

Conclusion

Pour la sécurité de tous, Il est important de :

- porter un casque conforme aux normes de sécurité européennes,

- respecter le code de la route,

- d’avoir un comportement respectueux des autres usagers,

- de porter une tenue visible de jour comme de nuit,

- d’utiliser un vélo bien réglé et en partait état de fonctionnement.

 

Calendrier

Dernières photos

Randonnée Pédestre 2020Randonnée Pédestre 2020Randonnée Pédestre 2020Randonnée Pédestre 2020Randonnée Pédestre 2020